Capacités
du Coach

Les capacités du Coach Professionnel Certifié

Une Certification Professionnelle reconnue par l'état atteste l'acquisition de CAPACITÉS opérationnelles à réaliser des activités professionnelles en situations de travail et à des degrés de responsabilités définis dans un "référentiel".


Compétences et capacités opérationnelles de la certification "Coach professionnel" - Linkup Coaching

Ce document ci-après est consultable sur le site du RNCP - (Propriété intellectuelle Linkup Coaching)

  • Analyser sa pratique en utilisant les grilles et les principes d’autoévaluation.
  • Analyser et prendre en compte les commentaires et critiques émanant de la supervision individuelle ou de la supervision en groupe de pratique.
  • Analyser et prendre en compte les retours du client.
  • Activer un questionnement éthique à propos de sa pratique professionnelle et de sa capacité à agir avec compétence.
  • Actualiser ses connaissances en utilisant différentes sources d’informations. (ouvrages techniques – conférences – lien avec des organisations professionnelles – échange avec des pairs – supervision de pratique).
  • Questionner son niveau de professionnalisme au regard de l’évolution des connaissances théoriques et des compétences opérationnelles associées et définir les actions à mener pour intégrer les évolutions.
  • Connaître et savoir présenter le coaching à de futurs clients ou prescripteurs (finalité du coaching – les bénéfices attendus - environnement – acteurs et légitimité des acteurs – marché).
  • Différencier le coaching des autres modes d’accompagnement.
  • Présenter la charte déontologique et les principes éthiques de la profession.
  • Connaître les différents contrats existants dans la profession ainsi que leurs spécificités (contrat tripartite – contrat individuel).
  • Définir le contrat de coaching le plus approprié à la mission.
  • Rédiger le contrat et en déterminer les modalités d’exécution (Lieu, fréquence des séances, durée des séances, durée du processus, modalités de mise en œuvre particulières, tarifs, obligations des parties).
  • Expliciter la place et la mise en œuvre de la chartre déontologique dans le mode opératoire général du processus d’accompagnement.
  • Faire exprimer et prendre en compte dans la rédaction du contrat les objectifs du client.
  • Recevoir la demande du client, prendre en compte ses aspirations et ses attentes.
  • Vérifier et valider avec le client ses critères de sécurité ontologique.
  • Mettre en œuvre le rapport collaboratif et une relation empathique.
  • Pratiquer l’écoute active.
  • Appréhender concrètement les structures des organisations, les contraintes et le rôle et responsabilité des acteurs. (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Comprendre les modèles managériaux, les comportements organisationnels et les interactions homme/organisation. (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Etre capable d’utiliser en entretien les fondamentaux des règles et techniques d’entretien.
  • Etre capable de mettre en œuvre un questionnement adapté pour faire émerger, clarifier et contextualiser la demande du client.
  • Déployer une grille des typologies de demande pour évaluer la nature de la demande du client et orienter la conduite de l’entretien.
  • Etre capable d’utiliser un des outils systémiques du processus de construction identitaire pour faire émerger et identifier les besoins.
  • Utiliser le protocole méthodologique de formulation et de détermination de l’objectif.
  • Explorer et faire émerger par le questionnement les facteurs d’engagement et de motivation intrinsèque et extrinsèque.
  • Mettre en œuvre un rapport collaboratif et une écoute empathique en déployant les outils de l’écoute active.
  • Gérer la relation interpersonnelle et les phénomènes de transfert et contre transfert.
  • Utiliser les grilles de Bales dites « Grilles d’analyses quantitatives et qualitatives des relations inter individuels et de la dynamique de groupe lors de l’exécution d’une tâche ». (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Utiliser les graphiques d’influence (cf. : Sociologie des organisations) (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Utiliser les grilles d’analyse de rôles et de comportements dans le groupe (Benne et Sheats) (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Utiliser les grilles d’analyse du processus de développement de la maturité des équipes (Benson) (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Concevoir des ateliers spécifiques pour identifier les valeurs de l’équipe et fédérer les membres de l’équipe autours de valeurs communes. (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Concevoir et animer des ateliers de team-building (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Mettre en œuvre la méthodologie dite de « stratégies de questionnement de l’objectif » pour faire émerger les options.
  • Etre capable d’utiliser au moins un des outils reconnus en matière d’approche cognitivo/comportementale pour mettre à jour les résistances du client.
  • Diagnostiquer les compétences, capacités et stratégies de réussite du client pour mettre à jour les ressources existantes et les ressources potentielles.
  • Organiser et piloter (dans le cadre de coaching d’équipe) des ateliers thématiques visant à développer la performance collective et les comportements appropriés. (spécifique au coaching d’entreprise)
  • Déterminer s’il existe une corrélation efficace entre les ressources mises à jour et les options envisagées.
  • Déterminer s’il existe une corrélation efficace entre les options retenues et les objectifs définis dans le contrat.
  • Déterminer le plan d’action le plus approprié, en hiérarchiser les différentes étapes, en définir les modalités de mise en œuvre (actions à mener – dates – ressources à disposition – retour – analyse des résultats).
  • Définir des indicateurs spécifiques permettant de mesurer l’avancement des différentes étapes du plan d’action.
  • Déterminer s’il existe une corrélation efficace entre les indicateurs retenus et les objectifs définis dans le contrat.
  • Etre capable de mettre en œuvre au moins un protocole reconnu de décision.
  • Conduire et accompagner une démarche de résolution de problème.
  • Mettre en œuvre et déployer au moins un protocole de renforcement de la motivation.
  • Evaluer la faisabilité des différentes étapes du plan d’action, mesurer les écarts, corriger.
  • Organiser avec le client la lecture des résultats de mesure de chaque indicateur.
  • Restituer l’analyse objective du parcours et des évolutions du client.
  • Vérifier et valider avec le client ses critères de sécurité ontologique.